La Manuela : la maison de vacances de Pablo Escobar

1

Quand Pablo Escobar avait besoin de se déconnecter de son métier, qui j’en suis sûre devait être du genre plutôt stressant, il se rendait à La Manuela (Manuela comme sa fille), son immense maison de vacances près de Guatapé. C’est tout au bout d’un petit chemin de terre qu’on arrive dans ce grand domaine qui comprend la maison, un grand jardin, une piscine, un court de tennis, un terrain de foot (qui servait accessoirement d’héliport, plutôt malin), un grand garage, une discothèque et une sorte de tour de contrôle. On est sur une presqu’île au milieu de ce joli archipel artificiel qui entoure Guatapé, avec de beaux palmiers et des fleurs tropicales et on imagine sans peine ce à quoi l’endroit devait ressembler dans les années 90. Et on comprend aisément Pablo, pour qui c’était sa deuxième maison préférée.

234567891011162625242322212018

La piscine est immense et le carrelage bleu foncé est presque intact. Il suffirait presque de remplacer l’eau croupie pour qu’elle retrouve sa splendeur d’autrefois. Sans doute que des fêtes mémorables ont eu lieu ici même, sur le rebord du bassin, et dans le petit bar adjacent. Comme dans la série Narcos. D’ailleurs ici, la réalité pourrait facilement se faire passer pour de la fiction tellement certaines choses sont hallucinantes. Comme les murs qui ont été construits de manière à pouvoir y cacher tout un tas de choses (de la cocaïne et de l’argent par exemple). Bien-sûr toute la maison a été fouillée de fond en comble depuis bien longtemps par des chercheurs de trésors.

15131217

Ce qui est incroyable c’est de pouvoir se promener vraiment dans ce qui a été la maison d’un des plus importants trafiquant de drogue du monde. On peut encore deviner ce qui a été la cuisine, les chambres et les nombreuses salles de bains. Il y a même encore de la faïence sur les murs (très jolie au passage). Si elle est autant en ruines aujourd’hui, c’est qu’elle a été bombardée en 1993 par le groupe Los Pepes (pour « Perseguidos por Pablo Escobar »), des ennemis du baron de la drogue. Huit mois après, Escobar se faisait descendre par la police dans sa ville natale à Medellín. La maison a ensuite laissée à l’abandon et à la nature. C’est ainsi qu’il est maintenant possible de visiter cet endroit et même d’y faire une partie de paintball si ça vous chante ! Escobar doit se retourner dans sa tombe.

29282719

bellepanorama

Travel, Culture and Photography blog. www.bellepanorama. com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s