Dans les rues de Las Vegas

2

Dans les rues de Las Vegas, on voit tout et n’importe quoi (mais surtout n’importe quoi). Sur les quelques 6 kilomètres du Strip, la partie sud du Las Vegas Boulevard où se trouvent la plupart des grand casinos et hôtels, ça clignote et ça scintille. Le Bellagio, le Ceasars Palace, le Flamingo, le Riviera, le Tropicana … Ils sont tous là.

1381116

Devant le Paris Las Vegas, on passe sous la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe, qui sont juste un peu plus petits que les vrais. À l’intérieur, les gens déambulent dans un décors « français » (comprenez entre des bâtiments ressemblant vaguement au château de Versailles version bling-bling, des fausses boulangeries et petits cafés, le tout dans une ambiance guinguette). Le plafond est entièrement peint pour donner l’impression d’être à l’extérieur sous un ciel bleu de fin d’après-midi. Et c’est drôlement bien fait. On oublierait presque qu’on est à Las Vegas (si l’on fait abstraction des centaines de machines à sous bien-sûr), et on ne sait plus très bien quelle heure il est.

1714121554Au casino-hôtel The Venetian c’est la même chose mais version Italie. Les canaux et les gondoles sont là, le palais vénitien aussi, et on rentre dans le casino en passant par un petit pont qui est exactement le même que ceux de Venise. Sauf qu’ici on traverse le pont grâce à un escalator. Oh magie.

3

À l’intérieur des casinos, des kilomètres carrés de moquette, des centaines de machines et de tables de jeux, une odeur de cigarette et des gens, partout, qui jouent, boivent, se promènent. On peut louer des fauteuils roulants électriques si jamais on a pas envie de marcher. Ce n’était donc pas une fausse rumeur. Certains sont en famille (certains enfants ont d’ailleurs l’air littéralement au bord du rouleau après avoir suivi leur parents toute la journée à l’intérieur du casino), d’autres entre amis ou en couple. Il y a surtout des américains. Ici ils se lâchent puisque tout est permis à Las Vegas. On peut fumer à l’intérieur des casinos, boire dans la rue, s’habiller en robe de soirée en plein après-midi. Tout le monde s’en fiche. Personne ne vous juge. What happens in Vegas stays in Vegas.

109La nuit, l’ambiance bon enfant de la journée laisse place à une atmosphère légèrement plus glauque. Les familles et les simples touristes sont rentrés se coucher et on croise des joueurs qui ont l’air plus « absorbés »dirons-nous. À 4h du matin, assis devant leur machine, des paquets de chips éparpillés un peu partout, des verres à moitiés vides et la cigarette à la main, un couple est hypnotisé et semble être là depuis pas mal de temps. Et pas prêts de partir. À la table de Blackjack, un asiatique mise des sommes incroyables, seul. 5 000, 10 000, 20 000 euros. Juste comme ça. C’est toujours impressionnant à voir en vrai.

282524232932À Downtown, là où se trouvent les casions plus anciens, on est émerveillés par tous les néons et les enseignes illuminées. Et comme on est à Las Vegas, on peut descendre la Fremont Street en tyrolienne. En toute simplicité. Des garçons hypers musclés, bodybuildés se font payer pour prendre des photos avec les passants. Qui sont surtout des passantes. 20

C’est ici que les premiers casinos de Las Vegas ont ouvert dans les années 1930 avec comme premiers clients les ouvriers venus construire le barrage Hoover, puis les Californiens quand les jeux d’argent furent interdits dans leur État. C’est aussi ici que les gangsters et les mafieux comme Bugsy Siegel ont construit leurs premiers casinos pour blanchir leur argent. À la fin des années 80, le centre-ville est devenu malfamé, l’endroit à éviter et le Strip s’est développé. Aujourd’hui, Downtown est à nouveau rempli de touristes, de lumières, de magasins et de musique. Le matin, un couple tout juste marié prend des photos à côté de leur immense limousine. À deux pas de là, on fait un tour dans un pawn shop, un magasin de prêteur sur gages (eh oui, il faut bien de l’argent pour jouer au casino).

272631Finalement, cette ville est comme un oasis dans le désert qui l’entoure, un endroit totalement improbable et incroyable. Quand on reprend la route vers le sud et la Californie, on roule longtemps dans les banlieues sans fin, entourées de montagnes et de sable. Les palmiers bordent les autoroutes à huit voies, et on file vers le désert de Mojave.

21

353433

bellepanorama

Travel, Culture and Photography blog. www.bellepanorama. com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s