Big Big Delhi

3

12116542178910

Delhi est une ville tentaculaire de 17 millions d’habitants. Arriver dans la ville, c’est comme arriver dans un monde qui nous est totalement étranger et où on ne se sent pas forcément à sa place.

C’est une expérience assez éprouvante et on peut ressentir un certain malaise parfois, voire l’impression de divaguer et de se perdre, en déambulant dans les bazars surpeuplés, en étant coincé dans les embouteillages constants, au milieu du bruit permanent des klaxons, du nuage de pollution et des rues grouillantes. Les gens vous fixent, quelques fois pendant de longues minutes. Alors vous les fixez aussi et on croise les regards des Delhiites, que l’on peine parfois à décrypter. On se sent dans un monde inconnu et intense. Certaines odeurs vous donnent la nausée, qui se mêlent à des odeurs de jasmin et d’encens. Tout est différent et déroutant. On comprend alors que l’Inde est un monde à part qui nécessite sans du temps pour s’y habituer et le comprendre. Il faudrait peut-être oublier ses certitudes.

Delhi se compose en fait de deux parties: New Delhi, la partie la plus moderne, assez rectiligne et plus calme, et Old Delhi. Ce qui frappe en premier dans Old Delhi, c’est la sensation que tout fonctionne comme il y a des centaines d’années. Ce qui est sans doute faux au fond mais c’est l’impression que ça donne. C’est magnifique et déroutant à la fois, vertigineux et fascinant. Il y a du mouvement partout, tout le temps, et pourtant le temps semble s’être arrêté. On comprend pourquoi parfois certains voyageurs occidentaux ont un choc culturel en voyageant en Inde.

Ne reste plus alors qu’à observer ce qui se passe dans cette mégalopole dingue, à apprendre à penser et voir différemment et à se laisser happer par cette atmosphère si spéciale.

Big big Delhi

Delhi is a sprawling city of 17 million people. Arriving in the city is like arriving in a world that is totally strange to us, where we are not at ease.

It’s a pretty challenging experience and you can feel a sense of uneasiness sometimes, like the impression of wandering and getting lost, strolling through overcrowded bazaars, stuck in constant traffic jams, amid the constant horn noise, the cloud of pollution and the swarming streets. People stare at you, sometimes for long minutes. Then you gaze back and meet the eyes of the Delhiites, which you sometimes struggle to decipher. We feel like we are in an unknown and intense world. Some smells give you nausea, which mingle with the smells of jasmine and incense. Everything is different and confusing. One understands then that India is a world apart that requires no certain time to get used to and to understand it. Perhaps we should forget these certainties.

Delhi is actually composed of two parts: New Delhi, the most modern part, fairly straight and calm. What strikes first in Old Delhi, is the feeling that everything works as it has for hundreds of years. Certainly it is not true, but that’s the impression it gives. It is magnificent and confusing at the same time, vertiginous and fascinating. There is movement everywhere, all the time, and yet time seems to have stopped. It is understandable why sometimes some Western travelers have a cultural shock when traveling to India.

All that remains is to observe what is going on in this crazy megalopolis, to learn to think and to see differently and to be overwhelmed by this special atmosphere.

bellepanorama

Travel, Culture and Photography blog. www.bellepanorama. com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s